Voile En Ligne 2017-03-30 @ 20:28:30 -04:00 UTC
Le Blogue nautique de référence au Québec!

L’équipe Adrénaline fera équipe avec Hydromec sur le Farr 40 Defiant

Le Farr 40 Defiant lors de la Route Rimouski-Anticosti Photo: Archives Spi Médias

Le Farr 40 Defiant lors de la Route Rimouski-Anticosti Photo: Archives Spi Médias

Dave Savard et son équipe laisseront de côté leur Olson 30 pendant la saison de voile 2017 du Championnat Régional de Yachting de Québec. Pendant le week-end du Salon du bateau, l’équipe Adrénaline en est venue à une entente majeure avec l’entreprise Hydromec et l’un de ses dirigeants le skipper bien connu Jean Trottier.

Ce que ça dit en outre, c’est que les filles et les gars de l’équipe Adrénaline ont maintenant la responsabilité du Farr 40 Défiant pour la saison de voile 2017. Ils devront entretenir le bateau et courir sous les couleurs de l’entreprise Hydromec. Cette entreprise basée à Dolbeau au lac Saint-Jean est spécialisée dans la vente, la distribution et l’entretien de machinerie forestière.

Le bateau de légende ayant appartenu au skipper olympien Terry McLaughlin rongeait tristement son frein depuis quelques années en raison du manque de temps de son skipper et propriétaire Jean Trottier. Ce dernier a vu l’entreprise Hydromec prendre énormément d’expansion au courant des trois dernières années, ce qui lui a laissé beaucoup moins de temps pour naviguer. C’est donc avec joie que Jean Trottier donne suite à sa passion pour la voile et ceux qui en font la promotion en offrant la possibilité à un groupe de jeunes extrêmement talentueux de prendre de l’expérience en s’élançant sur un coursier top niveau.

Il va sans dire que la nouvelle est également de nature à susciter un vif renouveau d’intérêt pour le CRYQ. La question reste maintenant de savoir si nous pourrons enfin assister à la confrontation tant attendue entre le Farr 40 Defiant et le Archambeault 40 Bleu-Nuit du skipper Nicholas Dubé. Il ne fait aucun doute que la bataille navale est fortement souhaitée. Le défi est lancé.

En entrevue avec le responsable des communications de l’équipe Jean-Luc Proulx, le représentant de Voile en Ligne a pu aisément constater l’engouement pour la nouvelle monture.

« Nous sommes très heureux. Nous étions rendus à cette nouvelle étape, je pense. Nous avons bien fait avec le Olson 30 et nous adorons ce bateau. Mais pour faire des courses hauturières, les nouvelles règles de jauge qui surgissent un peu partout nous posaient des problèmes de qualification. Et puis le temps était venu de passer à une autre étape. Ça va nous demander un temps de transition, mais on pense tout de même être en mesure de fournir de bonnes performances dès cette année. Quoi qu’il en soit, toute l’équipe a très hâte de tirer ses premiers bords sur ce voilier-là. On estime que c’est une fichue de belle opportunité. Nous sommes chanceux et nous pensons pouvoir réaliser encore plus de belles performances. »-Jean-Luc Proulx

Il faut dire que ce qui arrive à cette équipe est pleinement mérité. Depuis plusieurs années, le groupe s’entraîne de façon assidue en plus de prendre part aux courses. Il s’agit sans aucun doute de l’un des noyaux de course au large les plus soudés et sérieux au Québec. L’équipe Adrénaline a accroché à son tableau de chasse déjà bien garni rien de moins que la Lake Ontario 300 l’an dernier. Une victoire spectaculaire remportée à fort prix. Dave Savard et ses hommes ont en effet fait face lors de cette épreuve à l’un des pires bastons de l’histoire de cette course.

L’équipe Adrénaline est dirigée par le skipper Dave Savard. On retrouve aussi le pont-avant Jean-Luc Proulx  ainsi que Richard Bédard au piano. Jimmy Carrier est au mât. Les régleurs Marc Bouchard et Thomas Anglade complètent le noyau principal. Deux autres membres ont joint l’équipe l’an passé soit le tacticien Kevin Moore ainsi que la régleuse Marie-Paul Simard (grand-voile). Cette année, l’équipe comptera donc parmi ses rangs le skipper Jean Trottier.

La nouvelle réalité de l’équipe commandera une période permettant de se familiariser avec la conduite du bolide. Le skipper Dave Savard et son groupe n’auront nécessairement pas les mêmes repères. Le bateau est significativement plus gros, le tirant d’eau est plus fort, la quille est plus longue et le plan de voile n’a rien à voir avec celui avec lequel l’équipe travaillait jusqu’à maintenant. Mais surtout, la bête est beaucoup plus agressive et véloce. Les réactions d’un Farr 40 se sentent sur la barre dès les premiers bords. Le bateau est extrêmement vif et demande une prise de décision qui ne peut pas attendre. L’équipe devra donc se donner des plans de match adaptés à chaque parcours et les exécuter à la lettre. Bref, ce sera très différent d’avec le Olson, avec lequel il était possible d’étirer les bords de près un peu plus en dehors du chenal du fleuve.

Dès les premiers jours du printemps, Dave Savard et son équipe prépareront le bateau pour une mise à l’eau la plus hâtive possible. L’objectif est bien entendu de débuter les entraînements au plus tôt. L’équipe doit se faire la main avec une garde-robe de pas moins de plus d’une quarantaine de voiles. Le cahier des charges sera donc bien rempli. Y a du boulot.

Categories
Publicité
Réseaux Sociaux